#1 2012-08-02 14:09:22

L'Amiral
Officier

Le Générale Lee

lee.jpg

Robert Edward Lee (Stratford, Virginie, 19 janvier 1807 - Lexington, Virginie, 12 octobre 1870)

En 1825, il entre à l'Académie militaire de West Point, dont il sortira second en 1829, mais il est le premier (et encore le seul à ce jour) à n'avoir jamais reçu le moindre avertissement.
Il entreprend une carrière d'ingénieur, puis participe à la Guerre du Mexique (1846-1848) au cours de laquelle il contribue à plusieurs victoires américaines en sachant exploiter le terrain en tant qu'officier d'état major.
Il continue de servir avec distinction l'armée des États-Unis quand, sur ordre du président Abraham Lincoln, le commandement de l'armée des États-Unis lui est proposé le 18 avril 1861, à la veille de la Guerre de Sécession.
Lee était hostile à l'esclavage, mais refusait aussi de combattre contre son Etat, la Virginie. Quand, quelques jours plus tard, la Virginie fait sécession, il donne sa démission et rentre chez lui. Puis, il devient le conseiller militaire du président confédéré Jefferson Davis.
Le général Joseph Eggleston Johnston ayant été blessé le 1er juin 1862, Lee assure le commandement de l'Armée de Virginie du Nord.
Il est vainqueur à Richmond (1862), (dite aussi la bataille des Sept Jours), mais échoue dans une première tentative d'invasion du Nord à la bataille d'Antietam ; il remporte deux brillantes victoires en 1863 (Fredericksburg et Chancellorsville) mais échoue lors de sa seconde tentative d'invasion du Nord, à la bataille de Gettysburg, il se retire alors derrière le Potomac le 4 juillet 1863. A l'arrivée du général Ulysses Grant comme commandant en chef nordiste sur ce front, il doit mener contre lui une guerre d'usure pendant toute l'année 1864, résistant de plus en plus difficilement aux coups de boutoir de son adversaire.
Le 31 janvier 1865, il est nommé général en chef des armées sudistes, mais il doit évacuer ses lignes,abandonner Richmond et finalement, encerclé, capituler à Appomattox (Virginie) le 9 avril 1865.
Il devient ensuite président de l'université de Virginie.(wikipédia)

Le général Lee est en effet un emblème, qui a suscité pendant la guerre de Sécession un respect incroyable de part et d'autre de la ligne de front.
Un grand stratège? oui et non, un grand officier sûrement.
Le fait qu'il est refusé en 1861 le commandement de l'armée de l'Union montre son attachement à sa terre natale, la Virginie.
Il ne pouvait décemment pas faire la guerre contre ses origines et son pays natal.

de part ses solides connaissances tactiques et une intelligence extraordinaire, il ne pouvait suciter que de l'intérêt pour L'union.
d'ailleur sa tactique d'usure durant la campagne des 7 jours le prouve aussi vu qu'il était en infériorité numérique pour défendre la capitale confédérée.
Cependant, cette tactique s'est révélée à double tranchant. Les pertes sudistes ont été très importantes, notamment pour Chancellorseville en 1863 (la plus grande victoire tactique de Lee.)

Sur le plan strictement militaire, si ses plans promettaient de grandes choses, la réalité du terrain ne suivait pas pour autant, d'autant plus que la Confédération avait un réservoir démographique largement en deçà du Nord (près de cinq fois moins important) ainsi que des capacités industrielles limitées.
Mais pour beaucoup de soldats et d'offciers rien que l'évocation de son nom impressionnait déjà ses adversaires; et Lee a bien évidemment exploité à plusieurs reprises ce prestige durant la guerre civile, et des scènes incroyables virent le jour comme par exemple celle ou le général Hooker refusa d'attaquer la faible force qui se trouvait devant lui à Chancellorseville.
Force pourtant six fois moins forte que la sienne, convaincu que le général Lee massait des bataillons dans les bois.
Si certains plans de Lee ont servit la confédération du point de vue militaire, sa précipitation et sa surestimation de l'adversaire lui coûtera également très cher.
il entraînera notemment ses hommes dans une charge suicidaire qui ruinèrent les espoires militaires et diplomatiques de la Confédération, notemment à la bataille de Gettysburg.
Le général Lee a eu certainement une grande influence sur ces hommes, mais de là a ce que générale gagne la guerre civile à lui tout seule, je ne crois pas que cela aurait été possible, d'ailleur l'histoire la prouvée par la suite.
De plus n'oublions pas que des généraux sudistes ont également largement contribué à l'effort de guerre et aux victoire rebelles, je pense à Longstreet, Jackson, Johnston, Stuart...
Le générale Lee a sans doute eu ce génie utile de galvaniser les militaires rebels et de conjurer leur force pour la cause confédérée, c'est certainement plausible.
Avec du charisme, une bonne culture générale, une intelligence évidente et une éthique quasi irréprochable, le générale Lee est manifestement un grand officier.
En effet lors de la rémission d'Appomattox Couthouse le générale Lee se montra en vrai Patriote en épargnant à son pays une guerrilla interminable.
Ces quelques exemples ne peuvent que démontrer la grandeur de cet homme.

Hors ligne

Contact - Conditions d'utilisation - Protection de la vie privée - Les Tuniques Bleues Par Lambil-Cauvin et salvérius-© Dupuis,.