#1 2014-04-10 00:35:48

mcshan
Colonel

Informations sur Mary Edwards Walker

Pour les amateurs de détails qui aimeraient en savoir plus sur la vraie « Miss Walker », voici des infos tirées de l’article d’Albert Castel :  « Mary Walker: Samaritan or Charlatan? » Civil War Times Illustrated, May/Jun94.


Avant la guerre de Sécession :

Mary Edwards Walker était une femme libérée et excentrique.

Elle fut l’une des rares femmes médecins des États-Unis à une époque où c'était mal vu pour une femme de faire ce métier.

Elle voulait que les femmes laissent tomber la robe traditionnelle au profit du 
« bloomer ».

tibitts-mrs-1860s-coal-miner-42ec176.jpg

Elle était une féministe très connue au nord-est des États-Unis.

Enfin, elle était une femme déterminée. Elle n’acceptait pas un « non » comme réponse! Elle n’avait pas peur de revenir à la charge pour obtenir ce qu’elle désirait! Vous le constaterez dans les lignes qui suivent!

Dernière modification par mcshan (2014-04-10 00:37:08)

Hors ligne

#2 2014-04-10 00:49:34

mcshan
Colonel

Re : Informations sur Mary Edwards Walker

Pendant le conflit :

19911r.jpg
(Crédits : Library of Congress)

Mary Walker appliqua pour une commission de chirurgien dans l’armée nordiste. Le chirurgien-chef, citant des règlements et la tradition, rejeta sa candidature. (1)

En attendant de revenir à la charge, elle devint bénévole dans les hôpitaux. Elle aida aussi à opérer une organisation qui donnait de la nourriture et un toit aux femmes qui visitaient leurs maris et fils dans les hôpitaux de Washington. Elle avait surtout un rôle d'infirmière et d'administratrice. Elle n'agissait pas en tant que médecin.

Janvier 1864, elle s’adressa à Abraham Lincoln pour tenter d’obtenir une commission de chirurgien. Lincoln la connaissant probablement de vue, lui donna satisfaction.

Mars 1864, elle se pointa à l'état-major du major général George H. Thomas à Chattanooga (Tennessee). Le 11 mars 1864, il lui ordonna dans une lettre officielle de se reporter au colonel Dan McCook.  Son statut dans la brigade était vague. Elle devait remplacer le docteur Arthur S. Rosa (assistant chirurgien) mort d'une overdose de morphine. Quand elle réalisa qu’on n'avait pas l'intention de l'utiliser comme chirurgien, elle exerça sa profession parmi la population civile.

George H. Thomas
07196r.jpg
(Crédits : Library of Congress)

Le 10 avril 1864, elle fut faite prisonnière sur la route vers Tunnel Hill (Géorgie). Elle voulait délibérément se faire capturer. Elle croyait pouvoir recueillir des infos pour le gouvernement et être échangée rapidement. Elle fut échangée que le 12 août pour un chirurgien confédéré.

Rapidement, elle se dirigea vers Washington pour recevoir une compensation financière pour ses services rendus. Ses services n’étant pas reconnus, elle monta son dossier directement à Thomas en septembre qui rejeta son plaidoyer. Ne baissant pas les bras, elle assiégea le Département de la guerre. En octobre, son entêtement fut payant. Elle reçut 432,36$ pour ses services.

Enfin, elle reçut un mandat d'assistant chirurgien en service. Les responsables du département en avaient assez d'elle. Malgré sa victoire, elle n’obtint pas le mandat qu'elle désirait. On ne lui donna pas la permission de prendre soin des blessés sur les champs de bataille ou d’aller sur ces lieux pendant les combats. Elle fut en charge de l'infirmerie d'une prison militaire pour femmes à Louisville (Kentucky). Son contrat en tant que chirurgien de l'armée se termina le 15 juin 1865.

Notes :
(1) Mary Walker, même si elle était médecin de formation, avait eu peu de formation pratique en chirurgie. Elle avait eu une formation médicale dans la moyenne. L'expérience en chirurgie était essentielle si elle voulait aspirer à occuper un poste de chirurgien dans l'armée.

Dernière modification par mcshan (2014-04-10 00:58:30)

Hors ligne

#3 2014-04-10 00:55:47

mcshan
Colonel

Re : Informations sur Mary Edwards Walker

Après la guerre :

Mary Walker fit campagne pour que son travail soit reconnu. Une fois de plus, elle fit faire appel à Thomas. Elle sollicita aussi W.T. Sherman. Son entêtement fut payant. Le 11 novembre 1865, le président Andrew Johnson lui octroya une médaille d’honneur du congrès… sous la recommandation de Sherman et de Thomas qui espéraient qu'elle cesse ses pressions!

W.T. Sherman
189px-William-Tecumseh-Sherman.jpg
(Crédits : Wikipedia) 

Andrew Johnson
180px-President_Andrew_Johnson.jpg
(Crédits : Wikipedia)

Mary Walker avec sa médaille 
220px-Mary_Edwards_Walker.jpg
(Crédits Wikipedia)

Hors ligne

#4 2014-04-10 09:29:46

Brett Sinclair
Colonel

Re : Informations sur Mary Edwards Walker

Effectivement, plutôt du genre entêtée !

Difficile de savoir si ça l'a aidée ou bien desservie...

Hors ligne

#5 2014-04-10 10:19:42

Fred
Administrateur

Re : Informations sur Mary Edwards Walker

Si cela ne l'a pas aidée personnellement, elle fait cependant partie des femmes qui ont œuvré pour la cause féminine !Oui les femmes sont capables de faire aussi bien que les hommes et notamment en de telles circonstances.

Merci Chantal.

Hors ligne

#6 2014-04-10 13:57:22

mcshan
Colonel

Re : Informations sur Mary Edwards Walker

Brett Sinclair a écrit :

Effectivement, plutôt du genre entêtée ! Difficile de savoir si ça l'a aidée ou bien desservie...

Mary Walker n'avait pas peur de cogner aux portes. Si elle n'avait pas été comme ça, elle n'aurait pas eu de médaille.  D’ailleurs, cette médaille est toujours controversée de nos jours. En 1917, le comité de révision de l'armée la lui retira.  Albert Castel indique que 910 bénéficiaires étaient dans le même cas. Le comité ne trouva pas de preuves de ses actes héroïques dans les archives. Mary Walker revint à la charge pour contester leur décision. Malheureusement pour elle, les membres du comité ne changèrent pas d'idée.  Sa médaille lui fut restituée qu'en 1977… et même là, ça ne fait pas l'unanimité!

Hors ligne

Contact - Conditions d'utilisation - Protection de la vie privée - Les Tuniques Bleues Par Lambil-Cauvin et salvérius-© Dupuis,.